Président de l’Étendard 1952 depuis cinq ans et coprésident du Brest Métropole basket créé en 2020, Jordan Wallet (26 ans), qui est aussi arbitre de haut niveau, ambitionne de faire de la salle de Provence un haut lieu du basket-ball brestois.

Jordan Wallet, aurait pu se prénommer Julien : c’était le souhait de son père. Mais c’est finalement Jordan, en référence à Michael Jordan, selon le vœu de sa mère, qui s’est imposé. S’il a évolué au niveau régional en U13, U15 et U17, puis en départemental avec les seniors, c’est au sifflet que Jordan Wallet se distingue actuellement. « J’ai commencé avec René Lannuzel, un ancien bénévole de l’Étendard. À 15 ans, j’arbitrais en régional », se rappelle celui qui fut, à 20 ans, le plus jeune arbitre de niveau national.

Basketteur-arbitre-président

Le sens des responsabilités acquis dans cette fonction l’a amené à s’investir dans la création de l’Étendard 1952. « J’avais 21 ans, j’étais encore étudiant et il y avait l’arbitrage, où je débutais au haut niveau. Cela faisait beaucoup. Je n’avais pas d’expérience mais, avec l’aide de mon grand-père et d’autres personnes, on s’est engagés dans cette aventure ».
Responsable de flux logistique dans une entreprise d’électronique, le basketteur-arbitre- président est aussi à l’initiative, avec Hervé Poullelaouec, le président du BB29, de la création du Brest Métropole basket, une structure mise en place « pour pouvoir garder nos jeunes ». Les premières retombées sont très positives. Les rencontres de N3 ayant pu se jouer salle de Provence ont en effet fait le plein de spectateurs. Le club-house est en cours de réaménagement et des gradins supplémentaires vont être ajoutés, avec l’aide de la ville. De même, suite au travail mené auprès des écoles, de nouveaux jeunes, commencent à rejoindre les rangs du BMB.